Quand faut-il prendre de la distance ?

Quand faut-il prendre ses distances dans une relation

On peut souvent entendre parler de prise de distance en séduction, ou même en début de relation.

Tenter d’ignorer l’autre, vouloir prendre du recul et mettre une distance entre vous et cet autre, cela peut être positif dans certaine situation, mais ce n’est pas une méthode de séduction à employer sans donner un sens profond à cette action, sans comprendre pour quelle raison l’entreprendre. C’est ce que nous allons voir ensemble dans cet article.

Ce qu’est vraiment une prise de distance

Prendre de la distance avec une personne n’est aucunement une méthode manipulatrice. Enfin si, si vous le faites dans un objectif de faire réagir l’autre. Si votre action est tournée vers l’autre, contre l’autre, et non pour vous-même, c’est une tentative dissimulée de manipulation. Et ça, ça ne fait que vous éloigner un peu plus de vous-même, en portant votre attention là où vous en manquez probablement.

Dans ce contexte, c’est un mensonge à soi-même en essayant de paraître ce en quoi nous ne croyons pas réellement.

Prendre de la distance, c’est se prioriser. Se prioriser quand il vient un moment où il devient essentiel de se prioriser face à l’autre.

C’est donc une véritable différence avec le fait d’ignorer car l’action et l’objectif est tourné, je le répète, non pas vers l’autre mais pour pour soi.

Dans quels cas faire une prise de distance ?

Donc, dans quels cas est-il nécessaire de se reprioriser ? A quel moment est-il important de recentrer son attention et ses intentions envers soi-même ?

La première indication, et la plus essentielle, c’est ce que vous ressentez : l’inconfort tel que la souffrance, la frustration, ou autres émotions négativement perçues dues à l’attente, la demande d’attention, le besoin non répondu, qui vous demandent de ne pas réclamer encore et encore, voire de mendier, mais de vous appeler à vous occuper de vous.

Cela se ressent souvent dans le déséquilibre. La souffrance ressentie dans un déséquilibre qui vous demande de ne pas faire grandir encore ce déséquilibre, mais bien au contraire.

Le déséquilibre d’une relation

Le déséquilibre se vit dans différents contextes : 

  • Le manque de respect de la part de l’autre : quand vous tentez d’appeler au respect de l’autre en négligeant de vous l’apporter par vous-même, en cessant par exemple de porter votre attention, de donner votre énergie et votre temps (qui sont des richesses inestimables) à un personne qui n’en reconnaît pas la valeur. Personne ne peut se faire respecter en luttant pour du respect. Mais on obtient le respect en entretenant uniquement ce qui vient faire grandir cette valeur, et en s’éloignant de ce qui vient l’entacher.
  • Le manque d’estime de la part de l’autre : comme pour le point précédent, si vous mendiez une attention ou de l’estime d’une personne qui ne vous en accorde pas à l’heure actuelle, vous êtes en train d’offrir le modèle inverse de ce que vous pensez pourtant exiger. En courant après une personne qui ne vous accorde pas la valeur que vous avez, que vous cherchez, vous criez à travers vos actes : “donne-moi ce que je ne m’accorde pas”.

Exemple : Une personne à qui vous écrivez un message, puis un autre, et encore un… Et qui semble vous ignorer, ou du moins, qui expose clairement le fait que vous n’êtes pas une priorité. Vous pensez réécrire un autre message ? Que demandez-vous à travers cela ? De l’attention ? De l’estime ? De la reconnaissance pour la valeur que vous avez ?

Et si, dans ce cas de figure, vous commenciez plutôt à vous accorder ce que vous cherchez à travers vos actes ? Vous attribuer cet amour et cette attention, cette valeur à vous-même.

L’équilibre dans une relation

Vous comprenez que l’équilibre d’une relation, du rapport entre 2 individus n’est absolument pas un rapport de force, mais provient d’un respect de soi.

Si vous surenchérissez là où vous ressentez un manque, un déséquilibre, alors vous creusez le manque d’estime que cela peut vous faire ressentir. 

Estimer l’autre ne demandera jamais de le faire au détriment de la propre estime que l’on s’accorde. Au contraire, l’équilibre se construit sur celui que vous entretenez en vous, entre celui que vous maintenez et faites grandir pour vous-mêmes entre l’estime que vous vous accordez et l’estime que vous portez à l’autre.

L’équilibre que vous cherchez à l’extérieur de vous provient avant tout de vous.

Dans quels cas ne pas faire de prise de distance ?

Cette repriorisation, bien qu’elle soit très saine, peut aussi être très néfaste dans certains contextes. Elle pourrait non seulement être contre-productive, inefficace, voire même destructrice pour une relation.

Pour jouer un jeu de séduction

En début de séduction, voire de relation, si vous n’obtenez pas une réponse, une disponibilité rapide de la part de l’autre, ne jouez surtout pas un mauvais jeu de séduction ou de contrôle.

Déjà, vous accordez beaucoup d’importance à l’autre en négligeant ce sur quoi vous souhaiteriez vraiment coconstruire une relation.

Ensuite, vous tentez dans ce contexte de mettre votre énergie sur des valeurs que vous ne voulez probablement pas retrouver dans votre relation : la stratégie, la superficialité, la manipulation

Écrire 2 fois de suite en premier/ère à une personne ne fait pas de vous une personne en demande, cela n’instaure pas le déséquilibre profond d’une relation ! 

Ne partez pas dans les extrêmes, tout simplement. 

Vous-même n’êtes pas toujours disponible, et heureusement. Et l’autre non plus. Réfléchissez sincèrement à ce que vous recherchez : voulez-vous un être humain, une véritable individualité qui veut vous faire une place au fur et à mesure dans sa vie ? Ou une personne qui n’a rien à offrir d’autre que sa disponibilité absolue et sans concession ?

Sur quelles valeurs voulez-vous construire votre relation ? Voulez-vous ressentir que cette personne vous accorde du temps parce qu’elle en a absolument tout le temps, ou parce qu’elle s’investit à en avoir pour vous alors que tout son temps n’est pas libre ?

Tout ne se joue pas sur 24h. En début de séduction et de relation, nous en sommes encore à un stade d’évaluation de la fluidité de la relation, et rien ne peut se juger et s’évaluer sur 24h.

Il/elle n’a pas agit comme vous le souhaiteriez

Vous évoluez dans une relation positive, saine, mais votre partenaire n’agit pas comme ce que vous auriez attendu de lui/elle. Quand il/elle commet une “erreur”, selon vous, et que vous espérez lui faire comprendre votre mécontentement ou désaccord par la prise de distance.

Dans ce contexte, une prise de distance sans communiquer sur ce qui ne vous convient pas, c’est tenter de faire deviner à l’autre ce qui vous déplaît et ce que vous voudriez faire évoluer. Mais l’autre n’est pas vous, et votre partenaire n’a aucunement la responsabilité d’interpréter, de deviner, de savoir ce dont vous avez envie ou besoin. Il/elle n’est d’ailleurs pas là pour vous satisfaire.

Une relation, c’est une prise en compte des deux individus qui se donnent les moyens de faire grandir la relation pour s’y épanouir ensemble.

Lorsqu’il y a un conflit

Si vous êtes dans une relation plus ancrée, et que vous rencontrez des conflits, la prise de distance n’est aucunement une solution. 

Bien sûr, on prend un peu de recul quand le conflit amène un torrent d’émotions comme la colère ou la frustration, simplement pour faire retomber l’émotion. Mais la suite est la communication.

Pour évoluer, avancer ensemble dans la relation, il faudra l’investissement des 2, et non pas d’un des 2 partenaires que nous tentons de faire réagir en le punissant par la prise de distance.

Dans ce contexte, la prise de distance peut être un comportement passif-agressif toxique, c’est-à-dire, que l’on tente de punir l’autre, de l’agresser par la passivité. Et la punition n’a jamais rien construit de beau dans une relation amoureuse.

Prendre de la distance pour que l’autre agisse, c’est une forme d’attente et de déresponsabilisation. Pourquoi ? Parce qu’en l’occurrence, vous ne nourrissez pas du tout la relation de ce que vous souhaitez y retrouver, vous vous mettez dans l’attente que l’autre le fasse seul sans votre implication.

Ne pas confondre repriorisation et ignorance manipulatrice donc, qui n’ont aucunement les mêmes intentions, et qui ne nourrissent pas non plus les mêmes résultats.

Penser bien vers quoi se tournent vos actes, quelle est l’intention profonde de vos choix.

Conscientisez la puissance qu’à ce que vous nourrissez. Car, dans ce qui semble être la même action (ici, la prise de distance), vous pouvez autant alimenter votre juste estime de vous et ainsi élever la qualité de vos relations, tout comme vous pouvez agrandir votre mésestime de vous et entretenir un engrenage dans lequel vous souffrez.

Je vous offre votre cadeau gratuit à télécharger :

« Les 5 bases pour augmenter son estime de soi »

4 Comments

  1. Sébastien

    C’est comme toujours avec Esther… Le ton toujours juste alors que nous déraillons si souvent. Tout est calibré, simple, limpide, lumineux. Esther sait à la fois être accessible, d’une rare profondeur et aussi précise dans sa pensée qu’un scalpel. Dans un monde où prédominent la stratégie, les pactes faustiens, les tentations de céder à la facilité, les manipulations qui trouvent leurs origines dans un manque d’éducation sentimentale, comportementale et communicationnelle, l’ignorance dans les effets qu’on produit, Esther rayonne comme un phare dans les ténèbres et nous libère des angles morts de nos ressentis comme de nos réflexions biaisées.

    Telle Ariane avec Thésée, elle tient avec fermeté et bienveillance le bout de la corde qui nous permet de ne pas nous faire engloutir dans les labyrinthes souvent mortels de nos peurs, de nos émotions et de nos croyances. Chaque mot d’Esther est un don, un cadeau de la vie, un calice d’eau fraiche dans un désert.

    Je suis particulièrement reconnaissant et conscient du travail de titan que représentent tous ces articles, vidéos, ebook et autres qui témoignent d’une réelle vocation et d’une générosité comme on en trouve plus aujourd’hui.

    Sébastien

    Reply
    • Esther

      Bonjour,
      Je n’ai pas d’autres mot que « merci » pour vous témoigner ma gratitude envers le temps que vous accordez à partager cela et la valeur que vous y offrez en recevant ces informations de votre manière.
      Un immense merci pour cela et une très très belle continuation à vous.

      Reply
  2. Celina

    Bonjour,
    Voici un magnifique commentaire à la hauteur du travail et des cadeaux que nous offre Esther régulièrement.
    Merci à tous les deux… 🙂

    Reply
    • Esther

      Un grand merci à vous de ce partage, c’est avec beaucoup de gratitude que je vous lis.

      Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Envie d’aller plus loin dans votre épanouissement personnel ?

Jetez un oeil aux différents ebooks gratuits que je vous offre, ou prenez RDV pour une séance de coaching individuelle et personnalisée !